sans1108

Aleph aussi a fêté... non pas "fêté" d'ailleurs,dans son cas on doit dire "subi", son anniversaire. Ah-oui, ça fait drôle, hein ? monsieur le chef de staff, de se retrouver tout racorni, comme un patriarche, dès son 50ème anniversaire !
Ben faudra t'y faire, mon gars. Heureusement, sa lubie de changer d'emploi n'a pas duré. Qu'est ce qu'il irait entamer une nouvelle carrière à son âge ? Je vous le demande. A moins que la sénilité qui le guette, lui fasse faire des erreurs impardonnables dans son travail, chef de staff il est, chef de staff il restera.

sans1109

En parlant d'erreurs, tiens, il n'a pas froid aux yeux Ephraïm. Il a failli faire sauter toute la planète ce maboul ! Et tout ça pour QUOI ? Je vous le donne Emile : pour ressusciter son bonzaï.
Il avait pourtant été bien averti du danger, mais il s'en moquait complètement, tout ce qu'il voulait, c'est que sa petite plante reste sur son bureau au lieu de finir à la poubelle, comme toute plante qui se respecte.
C'est qu'après avoir empoché une prime de 25 000$, le prix de son inconscience, qu'il a réalisé qu'après tout, il y tenait pas tellement à ce bonzaï.
Vous croyez pas qu'il y a des paires de claques qui se perdent ?

sans1110

Et pour clôre le chapitre des dingues, Erwan s'est échappée de l'asile et elle s'est pointée direct à la maison pour voir sa fille.Il a fallu qu'Ephraïm fasse preuve de beaucoup de persuasion, pour qu'elle accepte de retourner se faire soigner.
-Mais je vais bien, je t'assure, Ephraïm. Je n'ai plus de problèmes de boisson, affirmait-elle haut et fort.
-Je te crois, Erwan, mais quelque chose me dit que t'as encore besoin de soins.
-Comme quoi ? insista Erwan
-Comme par exemple, le fait que tu débarques en sous-tif et petite culotte. T'en vois beaucoup des visiteurs en caleçon, toi ?
-Ben... heu...
Elle eut beau regarder autour d'elle, les visiteurs, ça manquait pas, en pagne, en kilt, en n'importe quoi, mais en caleçon, y en avait pas. Bien obligée d'admettre, que c'était pas dans les moeurs courantes.
-Allez, Erwan, sois raisonnable, tu vois bien que t'es pas encore guérie
-Mais... Ephraïm, Je pourrai revenir ? Tu me manques, tu sais, et Sélène aussi me manque.
Ephraïm lui a assuré qu'elle serait toujours la bienvenue... mais plus tard, quand elle irait mieux.

sans1111

Après tous ces anniversaires, même sans leur escorte de fêtes, le train-train s'est de nouveau abattu pesamment sur la maison. Oui-mais, le train-train, j'ai passé l'âge de jouer avec. Elles sont plutôt longues les journées, quand elles se mettent à jouer les clonettes.
Alors, le soir je sors mon âme, comme d'autres vont promener leur chien. Mais errer dans le même décor, c'est pas bien folichon, non plus. C'est un peu comme les rediffusions à la télé ou relire cent fois la même chronique, à force, à force, y en a que ça lasse.
Le seul truc qui me fait mystère, c'est l'évolution des plantes vertes. Je parle de Luzz, notre ET maison, je me pose tout un tas de questions : Pourquoi c'est maigre ? A quoi ça rêve ? Qu'est ce que ça devient en grandissant ?

sans1112

En tous cas, une chose de sure, question courage, ça vaut Mizar.
C'est pour ça qu'ils restent planqués dans leur soucoupe, les pétochards ! Ils ont beau être en avance au niveau de la technologie, NOS petits mystères, ça les dépasse. Vous me direz pas que c'est de son père qu'elle tient sa frousse des fantômes, la petite Luzz.

roland3 A quoi peut-elle donc bien penser ? Pas à la nourriture, c'est sûr. Elle a un appétit d'oiseau, d'ici qu'on nous reproche encore de pas lui donner à manger. Regardez-moi ces bras squelettiques, on dirait pas des tentacules ? Et puis j'ai remarqué une chose, elle a une manière bien à elle de faire savoir qu'elle est contente : elle fait des bulles dans le lavabo.
Comment je sais qu'elle est contente ? Parce que je l'ai bien observée, pardi !  J'ai que ça à faire, de toute façon.

sans1113

Tiens, voyez, quand elle fait ses devoirs... pas de bulles !
Vous fiez pas au sourire en coin, elle en a par-dessus la casquette des devoirs. Mais les aliens, c'est comme les Jap, dès leur enfance on leur apprend à avoir le sourire figé. Remarquez, c'est une bonne méthode, qui irait imaginer qu'ils vous préparent un coup de Jarnac ? Z'ont toujours l'air tellement ravis.
Luzz, y a pas eu besoin de lui apprendre, c'est dans ses gênes, comme sa couleur. Elle l'a pas choisie sa couleur ?
Non, ben son sourire non plus.

sans1114

Mais Ephraïm, il sent bien quand quelque chose ne tourne pas rond. Z'ont dû lui implanter un décodeur dans la cafetière quand il était dans la soucoupe. Et puis ya l'instinct maternel, faudrait pas l'oublier celui-là. Pas de bulles ? C'est louche !
-Ca ne va pas, Luzz ? T'as l'air toute chose
Sourire coincé
-Je suis malheureuse
-Raconte moi tout. Qu'est ce qui se passe ?
-Pourquoi je suis pas comme Sélène ?

sans1115

Ephraïm l'a prise dans ses bras
-Pourquoi tu voudrais être comme elle ? Elle c'est elle, et toi, c'est toi
Ca, comme enfonceur de portes ouvertes, Ephraïm, il se pose un peu là. Mais elle insiste la gamine
-Oui-mais moi, je préfèrerais être elle.
Nous voilà bien !
-Et tu peux m'expliquer pourquoi ?
C'est ça, explique ! 
-Ben à l'école, il y en a que pour elle, et moi, on me regarde même pas, ou plutôt, on me regarde drôlement. Et puis y en a, qui disent comme ça, que je suis qu'une sale vertesse.
-QUI T'A DIT CA ?!!!  Il bout Ephraïm, traiter sa fille de sale vertesse. Il a oublié que lui même... et y a de ça pas si longtemps.
-Bof... y en a ! 
Etonnez-vous qu'elle fasse pas de bulles !

sans1116

Ephraïm s'est lancé dans de grands discours
-Ben tu vois, Luzz, ceux qui disent ça, ça prouve pas leur intelligence. Vert, noir, jaune, blanc, c'est pas important, ce qui compte, c'est ce que tu as à l'intérieur. Si on le voit pas avec les yeux, on peut le voir avec le coeur, sauf quand on en a pas, justement. Si tu es bancale côté coeur, dans la vie tu penseras bancal, et le pire ma fille, c'est que t'en voudras à tous ceux qui seront différents. L'important, c'est de se plaire à soi et qu'importe ce que disent les autres.
-Moi, ce qui me plairait, c'est d'être une fée
-Une fée ??? Et c'est comment une fée ?
-Ben une fée, comme Clochette, tu sais, dans le livre de Peter Pan.
-Et ressembler à une fée, ça t'irait ?
-Oh oui, alors !
-C'est comme si c'était fait !  lui a assuré son père, et Luzz est partie se coucher en se demandant comment il allait bien s'y prendre.
Et moi aussi, tiens ça m'occupe.

sans1117

Peut-être que l'habit fait pas le moine, mais la panoplie fait la princesse, voire la fée, quand on a 8 ans.
Et quand il lui a tendu le costume, en lui recommandant bien de ne le porter qu'à la maison
-Personne d'autre que nous ne doit savoir que tu es une fée, ma chérie. Tu comprends, ils seraient trop jaloux.
Luzz a retrouvé le sourire. Un vrai sourire, pas une grimace. Maintenant, elle nous inonde de bulles en attendant de bien grandir.

sans1118

Aleph, lui s'occupe de sa fille. Il lui a déjà appris à être propre et à se débrouiller avec les rudiments du langage. Maintenant, c'est au tour de la marche. A son âge, c'est courageux, j'ai encore le souvenir du lumbago dû à Hermes. Heureusement, la petite est précoce, elle est mûre pour l'anniversaire.
Sa mère ? Pfeu ! Elle s'en occupe pas, elle rumine sa déception de ne pouvoir draguer Ephraïm.

sans1119

Regardez, non mais regardez la, qui joue les enfants de Marie. On dirait pas qu'elle s'apprête à aller avaler l'hostie ? Mais ça, c'était juste après ma visite et ma mise en garde. Elle filait doux comme un mouton. Je devrais dire, comme une brebis.
Oui, mais ça n'a pas duré. Surtout faut la garder à l'oeil.

sans1120

Tiens, regardez donc comme elle le dévore des yeux. Ca lui est pas sorti de l'idée, celle de lui mettre le grappin dessus. Je peux vous dire qu'elle ne rêve que de ça. Elle voudrait le draguer, lui faire des petits massages, l'entraîner dans le jaccuzzi.
ET PUIS QUOI ENCORE ?!!  Pour que notre Aleph se retrouve avec une belle paire de cornes ?
Vous croyez qu'il a besoin de ça, avec sa tête toute cabossée ? Remarquez, elle est peut-être pas bien faite, mais elle est bien pleine, sa caboche, et pour le challenge,c'est encore mieux.
Mais le pire, c'est qu'Ephraïm vaut pas bien plus cher qu'Emilie. Lui aussi, il la regarde en coin, et il joue des pectoraux pour lui en mettre plein la vue. Je vois bien leur petit manège. Si jamais ils me démoralisent mon futur co-locataire, je m'en vais mettre les pieds dans le plat, ça vous pouvez me faire confiance.

sans1121

Ahhh, une que j'aime bien c'est Sélène. Même avec son uniforme immonde... Vous le trouvez seyant l'uniforme ? Moi faudrait payer pour le porter !  Encore que pour les garçons, ça passe, mais pour les filles... Vous en voyez beaucoup des filles qui se trimballent avec des chaussettes après qu'elles aient passé 15 ans ?
Oui, ben, même avec ses chaussettes, elle fait des ravages dans le quartier. Le petit livreur de journaux est raide dingue d'elle, et celui de l'épicerie aussi. Mais Sélène, c'est une fille sage, elle ne pense qu'à ses études, alors son look, elle s'assoit dessus.

sans1122

T'as raison ma fille, l'uniforme, c'est qu'un sale moment à passer. Avec des mirettes comme les tiennes, et ton joli petit minois, même en survêtement orange...
Ah-oui, parce que je vous ai pas dit, mais ils fournissent le survêt à l'école, et ça tient plus du BENDIDON consternant que de l'ADIDA, dirladada, je vous dis que ça.

sans1123

Zaniath vient d'être nommée chef de la police. Pas trop tôt, avec un peu de chance, elle va se retrouver Ultrasim avant de passer l'arme à gauche. Elle, je veux plus en entendre parler avec ses 29 crac-cracs inutiles, puisqu'elle a perdu de vue l'intérêt de s'envoyer tout le quartier.
Ah, elle rêve toujours de noix et d'amandes, amères ou salées, mais c'est moi qui l'ai amère. Tout ce qu'elle voyait, je m'en rends compte, c'est de jouer les premiers rôles dans la 4ème génération. Et elle a réussi son coup, alors, maintenant place à la relève, elle, c'est de l'histoire passée. Mais tout de même...
Zaniath, please, reviens sur terre ! Ca te tenterait pas 30 crac-cracs ?

sans1124

Tiens, vous voyez, encore une preuve qu'Emilie n'a pas désarmé. Elle guette Ephraïm d'un oeil de propriétaire jaloux. C'est à peine s'il a le droit de parler à une autre fille.
Je vais m'occuper de toi, ma fille. Préparer ta reconversion.

sans1125

M'en suis allé sussurer à l'oreille de Sélène qu'elle se donnait du mal pour rien.
-Tu vas tout de même pas passer tes nuits sur la terrasse pour apprendre le système solaire, alors qu'avec le simvamp, juste un petit coup d'aspirateur... Faut dire qu'Emilie, à part deux points de charisme et deux-trois points de nettoyage, elle avait tout étudié. Alors, on va lui laisser juste ce qu'il faut pour ses promotions, et le reste, ça va changer de tête.
Mais on se l'aspirera à petit feu.
Pourquoi à petit feu ? Bande de sadiques, vous préfèreriez un feu de joie ? Mais je vais vous dire, d'abord, c'est bien pratique de l'avoir sous la main pour quand le besoin s'en fait sentir. Dès que ma petite Sélène rêvera d'un nouveau point d'aspiration, hop, un coup d'aspirateur. Ca va te la maintenir en forme, et elle pourra utiliser l'energiseur quand ça lui chante. D'autant que des energiseurs, on en a à revendre. Y en a partout dans le jardin, sans compter ceux du 3ème étage. Alors...

sans1126

BONZAÏÏÏÏ !
Quoi ?! C'est quoi ce cri ? Ah, c'est que Zaniath qui complète sa barre de physique. Elle pourrait être plus discrète, elle a réveillé les morts. Mizar en tête.

sans1127

Du coup, il est sorti de son trou pour aller direct vers le frigo. Bon, ben ça y est, on est fixés, il est mort de faim l'imbécile ! C'était bien la peine d'avoir quelque chose comme 8 points de cuisine, il pouvait pas se faire cuire un oeuf ? Non, c'était trop lui demander ? Vous me direz... si j'ai bonne mémoire, peut-être que le frigo était vide.
Mais les téléphones, ça existe ! A-t-on idée de se laisser crever de faim devant le combiné ? Ah, tu peux jouer les gros bras, gros bras et petite cervelle, tiens ! Ennnfin, à toute chose malheur est bon. Comme on n'avait pas besoin de deux morfalous au cimetière, on a vendu la tombe de Cécile. Elle viendra plus nous embêter. D'autant que Mizar peut avoir son utilité : Aleph ne rêve que de son fantôme.
Tandis que Cécile, ça c'est un fait, personne ne voulait plus la voir. Bon débarras ! On va pouvoir respirer le parfum des fleurs.

sans1128

Bon, revenons à nos moutons. Dans le plan anti-Emilie, j'ai abattu un autre atout. M'en suis allé trouver Erwan à son hôpital psychiâtrique, et à elle j'ai conseillé, un petit régime pour commencer, et une petite visite à Ephraïm. En la retrouvant telle qu'il l'avait connue avant sa grossesse, ça n'a pas fait un pli, il lui est retombé dans les bras, au grand dépit d'Emilie.
Maintenant, dès qu'elle obtient une permission de sortie, Erwan la passe à la maison. Remarquez bien, ça n'empêche pas Ephraïm de penser à Emilie aussi, mais c'est plus rare, les choses s'arrangent. Attendez qu'Aleph casse sa pipe, et Emilie...

sans1129

BON !  Toutes mes petites affaires sont en ordre... ( heureusement que je suis là, tiens !) la vie va pouvoir continuer. Et pour commencer, on fêtera pas l'anniversaire de Phoebe, mais ça l'empêchera pas de grandir.

sans1130

Luzz non plus, ça l'a pas empêchée de grandir, mais elle, c'était du sérieux, fallait choisir l'aspiration.
Roulement de dés... Y a du suspense, c'est comme de jouer à la roulette. Pourvu qu'elle nous sorte pas l'amour...
Ils roulent, ils roulent...
C'est un deux !  La connaissance.
WHOUAHOU !!!

sans1131

Attendez-donc, que j'y regarde d'un peu plus près.
Ah, mais c'est qu'elle est pas mal, pas mal du tout, à ce que je vois. Décidément, quand il s'en mêle, Ephraïm fait du bon travail. En tous cas, une chose de sûre, elle, elle a pas de problèmes de poids. C'est une plume, une libellule.