a6_jours

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Heu-si, un peu quand même ! Y a toujours, une odeur de fromage dans l’air. Mais les sujets de conversation ont pris une autre tournure. Il n’est plus question que des fiançailles-surprise d’Eliah. J’ai appris la bonne nouvelle de la bouche d’Ophelia, un matin au petit déjeuner.
- Dis-donc, vous avez vu la bague d’Eliah, un vrai bouchon de carafe ! Il s’est pas fichu d’elle Elric
- Normal, il a les moyens, a commenté Khali en pinçant les lèvres.
Je savais pas que les pourliches rapportaient autant dans la restauration. Ca allait peut-être m’aider à avaler la tête de fourmi du manche à balai.

a6_mariage 

- Moi je le trouve drôlement beau, Elric, bien mieux que Fred, elle a eu raison de changer, dit Fawsia. Sa mère se chargea de la ramener aux dures réalités

- Oui-mais, Fred, il ne nous aurait pas coûté un point pour le challenge, tandis que si Eliah décide de faire emménager son fiancé, on va y laisser des plumes.

De qui-de quoi ? C’était quoi, cette histoire ? 

a7_coupdefoudre

- Quand même, pouffa Ophelia, si ce pauvre Fred avait su comment ça tournerait, il n’aurait jamais demandé s’il pouvait venir avec un ami. Lui qui se voyait déjà installé dans la famille…Entre Elric et Eliah ça a été le coup de foudre immédiat,
- Moi j’aurais choisi pareil, insista Fawsia ignorant le regard noir de Khali, il est bien plus beau que Fred. Comment elle s’est fiancée déjà ? C’est vrai que c’était dans un magasin ?
J’étais toute ouïe, vous pouvez me croire.

a7_histoire

- Oui, confirma Ophelia. Ils se sont retrouvés par hasard au Central où Eliah était allée acheter une nouvelle robe en vue de ses fiançailles avec Fred. Elle m’a raconté qu’ils ne pouvaient plus détacher leurs regards l’un de l’autre, elle en avait des frissons dans le dos.

a7_histoire_fian_ailles

- Il l’a invitée à danser un slow, et ils se sont retrouvés fiancés avant même de comprendre ce qui leur arrivait
- C’est une belle histoire, s’enflamma Fawsia. J’aimerais bien rencontrer mon mari comme ça. Surtout qu’il est riche ! Riche et beau, qu’est ce qu’elle pouvait rêver de mieux ?

a7_le_on

Khali que cette conversation commençait à agacer sérieusement, se chargea de doucher l’enthousiasme de sa fille

- Elle n’a pensé qu’à elle ! J’ai bien relu les règles du challenge, faire emménager Elric nous coûtera un point, alors qu’il soit riche, je ne vois pas ce que ça a de si excitant, on n’attendait pas après ça. Cesse de nous rebattre les oreilles avec cette histoire va faire ta toilette et finir tes devoirs, c’est autrement plus important.

a8_aide

La toilette expédiée, Fawsia alla demander de l’aide à Ophelia
- Ophelia, tu veux bien finir mes devoirs à ma place ? J’ai pas envie. J’aimerais mieux m’amuser un peu avant de prendre le car.
Ophelia brave fille, ne sait rien lui refuser
- Bon, d’accord, mais que ce soit la dernière fois. Je trouve que tu t’amuses beaucoup ces temps-ci. Moi aussi j’ai du travail, je dois compléter mes demandes de bourses pour l’université. Je vais devoir prendre un job, alors, tu devras faire tes devoirs toi-même.

a8_car

Je ne sais pas si Ophelia se rend compte qu’elle ne rend pas service à Fawsia en faisant les devoirs à sa place. La petite est rentrée de l’école ravie parce qu’elle avait eu 20/20 à son devoir de maths, oubliant que tout le mérite en revenait à sa cousine.

a8_felicitations

Elle est allée aussitôt quêter des félicitations auprès d’Eliah
- Tu as eu 20/20 en maths ? Mais c’est bien, ça ma petite Fawsia, j’ai toujours été fâchée avec les maths, toi au moins, tu pourras suivre une filière scientifique à l’université

- Je sais pas si j’ai envie de suivre une filière scientifique, j’aime bien le théâtre, objecta Fawsia
- Le théâtre, ça ne mène à rien. Regarde, moi, j’ai été obligée de prendre un poste de médium, tout le monde ne peut pas devenir comédien, il y a trop de concurrence.
Fawsia préféra changer de conversation
- Dis, Eliah, tu vas le faire emménager, Elric ?
- Qui t’a parlé de ça ?
- Maman. Elle dit que ça nous coûtera cher pour le challenge, peut-être qu’il vaudrait mieux pas ?

a9_emmenager

- Elle ferait mieux de se mêler de ce qui la regarde, lâcha Eliah. Elric et moi avons décidé de nous marier civilement. Après, il vivra ici avec nous. C’est MA vie, j’en fais ce que je veux !
Bien dit Eliah !

La Khali

, elle commence à m’énerver sérieusement à vouloir tout régenter. Bon, d’accord, Elric nous coûte un point, mais comme il a près de 80 000 $ et qu’il en rapportera d’autres, il va vite nous le récupérer ce point. Et on a échappé à la tête de fourmi et au nez écrasé. Rien que ça, ça me met de bonne humeur.

a9_observer

Quoique… il le sait qu’il est beau, l’animal ! Qu’est ce que c’est que ces façons de sortir son miroir de poche à longueur de journée ? Je sens que ça va pas tarder à me taper sur le système. Regardons plutôt son aspiration : la famille. Hé-bé, comme ça, ils seront trois ! Me demande s’ils vont tous tenter d’aller jusqu’au bout de leur désir impossible. On n’aurait pas fini de voir défiler les couches sur pattes à la maison.

a9_question

En tous cas, ils s’en occupent. Eliah a commencé à se poser de sérieuses questions quand elle s’est retrouvée prise de nausées devant son omelette. Vous remarquerez que les fromages fondus de Khali n’ont toujours pas de succès avec elle.

b1_confirmation

Elle ne tarda pas à avoir la confirmation de ses doutes en recevant par courrier recommandé, le résultat de son test de grossesse. Elle allait bien donner naissance à un nouvel héritier, seul représentant de la branche cadette. C’est Hélios qui aurait été content d’apprendre ça. Quoique Hélios, là où il est, je me demande s’il se soucie encore de sa descendance.

b1_nomination

Tanguy fut le premier à apprendre la nouvelle. Lui aussi avait du neuf à annoncer : il venait d’être nommé chercheur en médecine. J’espère qu’il a pas l’esprit tordu et que ses recherches, il se contentera de les faire à l’hôpital et pas sur mes héritiers. Les petits Dubagne, c’est pas des cobayes pour la science.

b1_nomination_bis

Le soir même, Khali aussi avait une promotion à annoncer. Elle s’est découvert une passion pour les fresques murales. Sauf que ses fresques murales, elle préfère les faire au plafond. Elle rêve de repeinturlurer celui de la chapelle Sixtine. M’étonnerait que l’Office de Tourisme italien et les architectes des Beaux z’Arts lui en laissent l’occasion. Faut arrêter les frais, il est bien comme il est le plafond de la chapelle Sixtine ! Qu’elle se contente donc de refaire les tapisseries de la maison qui commencent à me fatiguer. Errer 107 ans –et quand je dis 107 ans, je suis modeste- dans le même décor, à la fin, ça devient lassant. Surtout que la fin, au train où c’est parti, on est pas près d’en voir la queue !

b1tour

Je faisais mon petit tour du soir, quand je vis de la lumière dans le salon. Ophelia apprenait consciencieusement la cuisine en regardant les recettes de Charlotte Aufraiz. C’est pas que c’est une lumière en cuisine, Charlotte Aufraiz, mais elle doit être pistonnée pour passer à la télé. Ophelia est trop consciencieuse, elle va y laisser sa santé. Va falloir que j’use de tout mon pouvoir de persuasion pour lui susurrer des moyens bien plus rapides et tout aussi efficaces de compléter ses barres de compétences…quand elle se décidera à aller dormir un peu.

b2_couches

Bon, ça y est, tout le monde est couché ? Je vais pouvoir aller faire mon petit rapport à Jeanne ? Nan, je vois encore de la lumière dans la salle de bain. Rha, mais qu’est ce qu’ils ont tous à se coucher à des heures pas possibles comme ça ?  Je jette un œil et je tire le rideau.

b2_grandir

C’est Fawsia qui s’est décidée à grandir en catimini. Elle a bien fait, parce que le résultat n’est pas à la hauteur des espérances. On dirait qu’elle ne s’est pas arrangée en passant à l’adolescence, elle ressemble de plus en plus à sa mère. Peut-être qu’un petit relookage ne serait pas superflu. Mais bon, on avisera demain. Moi, je vais me pieuter.

b2_max

Marre d’errer à longueur de temps, je voudrais profiter de mon cercueil capitonné aussi, dans mon super cimetière à

la Meunier.


-Tu es réveillée, Jeanne ?
Nan, y a que le silence qui me répond. Bon, je vais faire comme les copains : me reposer un peu. Demain est un autre jour.