1A4elixir

Je dis ça parce que l’élixir, à la maison, c’est pas ça qui manque !
J’imagine si on avait commencé à le stocker depuis le début du challenge…
déjà que je trouve que le terrain s’est rétréci comme peau de chagrin.

2A4pistolet

Mais !! Mais c’est mon petit pistolet à empreintes que je vois entre les mains de Zeneb.
Il cherche pas au bon endroit, le zèbre. Qu’est ce qu’il croit trouver sur la voiture de la femme de ménage ? Je vous le demande. Ces femmes-là, on leur colle le chiffon à poussière en guise de doudou dès le berceau. Nan, je te le dis tout net, cherche ailleurs mon gars, tu trouveras pas d’empreintes là-dessus.

3A4tenue

C’est ça, cherche n’importe où… j’ai bien peur qu’ils n’aient égaré le mode d’emploi. Remarquez, quand je vois dans quelle tenue il travaille, je me doute que les points de nettoyage, c’est pas la priorité des priorités. Hein, le joli cœur ?!

4AEdupe

Personne n’est dupe, même pas Elise.
- Wouaouh, Zeneb, c’es pour affoler toutes les filles du quartier que tu te ballades en slip ?
- Meuh-nan, qu’est ce que tu vas chercher là, mamour ? Tu sais bien que t’es la seule qui compte pour moi. Les autres, je les regarde même pas. Si elles sont pas de la famille, c’est que c’est des boudins de townies, alors tu peux dormir tranquille.
- Dormir ? Qui te parle de dormir ? Je préfèrerais un petit rendez-vous avant le dîner, suivi d’un petit rendez-vous après. T’en penses quoi ?
Bon ! On va les laisser enfiler les rendez-vous comme d’autres enfilent les perles. C’est tout bénef pour leur moral et c’est tout bénef pour le challenge. Que demande le peuple ?

5A4anniversaire

Ah tout de même ! Tanguy s’est décidé à fêter son anniversaire discrètement, dans les toilettes. Il pensait peut-être que ça passerait inaperçu ? Manque de chance c’est le genre de métamorphose qui saute aux yeux : La veille, un fringuant jeune homme au top de sa forme, le lendemain, un petit vieux tout voûté à la vessie faiblarde. Moi ça me réjouit, de les voir vieillir, si seulement ils pouvaient passer l’arme à gauche dans les… disons dix jours qui suivent, ce serait parfait. Mais-nan, faut qu’ils s’accrochent, faut qu’ils durent. Place aux jeunes, que diable ! Et celui-là, avec son aspiration platine à vie, il risque encore de durer un moment.

6A4boulot

Tiens-tiens ! Voilà Aurélien sapé comme un prince qui va au travail l’appareil photo ostentatoire, comme un Japonais en vadrouille. Serait-ce qu’il aurait fini par trouver un boulot dans le journalisme ?
Attendez, je tends l’oreille –enfin, ce qu’il en reste. Qu’est ce qu’il dit ?
- Ho Zeneb ! Comment tu vas faire ? Elise est au travail, tu vas devoir te passer de rendez-vous. Tu crois que tu vas pouvoir survivre jusqu’à ce soir ?
- T’occupe ! C’est pas l’occupation qui manque.

7A4occupation

L’occupation de Zeneb –quand Elise part au travail- c’est de refiler des rendez-vous cauchemardesques à tout ce qui passe à sa portée.
- Nan, je drague pas. Nan j’embrasse pas non plus. Nan je fais pas de massage… je peux faire une bataille d’oreillers si ça te dit.
- Rho t’es trop nul ! Jamais vu un rendez-vous aussi minable.
- Hé-oui, j’ai prêté serment de fidélité.
- Ben pourquoi tu donnes des rendez-vous alors ?
- Pour mon petit décompte perso. Je dresse des statistiques pour savoir ce qui est le plus rapide à obtenir : 50 premiers rendez-vous pourris ou 100 rendez-vous paradisiaques. En ce qui te concerne, t’es le 7ème pourri.

8A4promu

Deuxième jour de travail pour Aurélien, deuxième promotion. Moi qui trouvais qu’il avait perdu du temps à se dépêcher de remplir ses barres comme un malade, voilà le résultat !
Ah-mais y en qui se défoncent sitôt rentrés du boulot pour se donner tous les atouts pour être bien vus par les patrons. Aurélien, lui, pas besoin ! Il se repose. C’est ce qu’il a de mieux à faire, remarquez. Comme ça, il est frais et dispos pour aller bosser et ça se remarque. Il est devenu rédacteur en chef du magazine le plus branché de Vipercanyon. Remarquez… y avait pas concurrence, à part la gazette… D’après les bruits qui courent en ville il devrait moins sa promotion à son travail qu’à sa belle gueule toute neuve. L’a rudement bien fait de s’en occuper.

9A4surprise

Deuxième bonne surprise de la journée… enfin surprise… pas pour tout le monde. Quand ils l’auront entendue résonner autant de fois que moi la petite musique, ils se demanderont peut-être plus ce qui se passe quand ils changeront de pyjama. Enfin, quand je dis « Ils »…   quoique…  Oui-bon, c’est arrivé qu’une fois, faut pas en faire une généralité non plus.

10A4content

Cache ta joie Aurélien ! T’es pas content de trouver ta femme dans la superbe tenue
dont on avait presque oublié qu’elle moisissait dans les placards ?

11A4recompense

Nan, ce qui lui fait bien plus plaisir, c’est d’avoir pu poser sur le bureau sa récompense professionnelle. Comme ça, la collection est de nouveau complète. Quelque part, c’est rassurant. C’en est même presque lassant. A quoi il va bien pouvoir s’occuper maintenant ? A part à faire des gosses bien sûr. Je sens se profiler une longue vie interminable… à moins d’un petit accident ?

12A4snapshot_4f7ddc02_948617c0

Le lendemain, Ophelia se lançait dans la confection d’un dessert que j’avais jamais eu l’occasion de goûter de mon vivant, de ma mort non plus, notez. Ma foi, l’avait l’air bien appétissant ce dessert, c’est pas comme la tarte aux fruits rouges où ils mettent plus de pâte que de fruits. Elle avait pas lésiné sur les fraises posées sur un lit de chantilly. Je sais pas si c’est bien raisonnable de manger comme quatre dans son état, mais si c’était une envie de femme enceinte, elle aurait eu tort de se priver

13A4snapshot_4f7ddc02_74854f2d

Elise était encore en train de récupérer de ses ébats de la veille, quand je vis mon Zeneb qui s’en allait d’un pas gaillard avec une idée derrière la tête.
- Si je refilais un rendez-vous pourri à Marjorie ? Ca lui ferait les pieds…
NAN-MAIS CA VA PAS MIEUX,

LA TETE

!! Avec le mal que t’as eu à t’en débarrasser ! Ca te manque tant que ça de plus avoir à ramasser ta poubelle cent fois pas jour ?
Mon indignation a dû se frayer un chemin jusqu’à son cerveau ramolli, parce qu’il fini par se raviser.
- Oh-mais-non, j’suis bête ! Je perdrais mon temps, ça compterait pas comme premier rendez-vous, faudrait qu’il soit paradisiaque pour bien faire… Nan, je me sens pas de lui donner un rendez-vous paradisiaque, après faut lui faire des cadeaux… rien que pour récupérer ma bague, ça a fait toute une histoire !

14snapshot_4f7ddc02_b4862f6a

C’est-y pas mieux comme ça ?

16snapshot_4f7ddc02_34862930

Mais avec sa régulière, il en va tout autrement
- OUAIS !! Encore un rendez-vous paradisiaque ! J’en suis à combien maintenant ?
Zeneb n’a pas le triomphe modeste, ça commence à agacer Elise quelque part
- Parce que… tu tiens les comptes ??
- Ben-heu… pas vraiment, mais j’aime bien savoir où j’en suis pour mesurer la puissance de notre amour. D’ailleurs… on remet ça, quand tu veux.